Jongler. C’est le mot qui me vient à l’esprit quand je me regarde au quotidien.

Même si c’est ce que j’aime, je me pose des questions sur mes taches, la manière de les organiser et de les réaliser.

Il y a-t-il une méthode ? Des choses à faire ou à ne pas faire ?

Peut-être que faire un point m’aiderait à mieux faire la part des choses. L’objectif étant de devenir plus efficace.

Voyons comment faire.

La multiplicité des tâches est une contrainte que nous vivons tous. Chacun, à son niveau, a de nombreuses raisons d’être débordé.

La vie personnelle d’abord. Nous attachons une importance de plus en plus grande à notre confort de vie. Cependant, celle-ci est parasitée par de nombreux éléments : notre administratif, la gestion de notre appartement, l’organisation familiale… on a tous, toujours, quelque chose à faire. Impossible de réellement faire ce que l’on souhaite faire si l’on veut suivre le rythme.

À cela s’ajoute la vie professionnelle. Impossible de passer à côté. Nous avons un travail, on y passe la plupart de son temps, de sa vie. Les journées sont donc bien remplies. Sauf si vous ne travaillez pas, mais là c’est un autre sujet.

Ma vie professionnelle est particulièrement remplie. Parce que j’aime ça, certes, mais parce que j’ai sans cesse envie de me dépasser, de me surpasser, de voir jusqu’où je peux aller.

Actuellement, elle se complique quelque peu, car je cumule.

Dans mon travail actuel, tout se passe très bien. Mais pour reste motivé, j’ai accepté et souhaite faire plusieurs choses qui ne sont pas dans mes prérogatives. C’est mon choix même si parfois c’est difficile. Et quand on s’engage sur un projet, on doit aller jusqu’au bout, c’est normal.

Puisque ça fonctionne bien, je me vois régulièrement attribuer de nouvelles tâches. J’aime cela bien que ça ne soit pas toujours facile. Mais j’ai envie de dire que c’est mon problème.

Aujourd’hui, je démarre autre chose. Il est difficile de passer une journée sans que je sois titillé à bosser sur mon projet de création d’entreprise. Mais je dois me résoudre à rester concentré sur mes tâches obligatoires.

Puis il y a ma vie personnelle qui ne me permet pas (parce que j’y tiens aussi) de passer tout mon temps libre à travailler. Heureusement, j’aime rentrer et m’écrouler dans le canapé (merci Netflix) !

Je suis dans une situation qui n’est pas simple.

Prenons par exemple le moment précis où j’écris ces lignes. J’ai actuellement deux heures devant moi. Quand ça arrive, je suis très content, car je me dis que je vais pouvoir faire beaucoup de choses. Et c’est là que la grande question arrive : comment rendre ces deux heures utiles, mais surtout prolifiques ? Par quoi commencer ? Que mettre en priorité ?

Pour structurer cela, j’ai décidé de faire une liste, que je vous livre ici :

  • Écrire ma nouvelle aventure d’entrepreneur. Ce que je suis en train de faire.
  • M’occuper de mon site super-cours.fr qui est quasiment terminé techniquement et graphiquement parlant. Je dois désormais m’occuper du contenu.
  • Écrire régulièrement ma newsletter. Le temps de rédaction est long pour faire quelque chose qui me plait et qui, je l’espère à chaque fois, correspondra à vos attentes. Au début, j’en faisais une toutes les deux ou trois semaines, mais avec le nombre d’abonnés qui augmente, j’en fais actuellement une par semaine. Vous pouvez vous y abonner en cliquant ici.
  • Remplir Kiwili, le site auquel j’ai souscrit très récemment avec les informations des élèves à qui je donne des cours. Ce qui était un loisir auparavant ne le sera peut-être plus très bientôt alors je souhaite préparer le terrain, anticiper. Fiches clients, gestion des projets, des devis… ça prend du temps !
  • Lire, lire et lire des livres, des articles sur des sites, des formations en ligne. Je veux m’instruire sur de nombreux sujets en rapport avec ma passion, l’informatique, et mon nouveau projet. Ma newsletter nécessite également que je trouve les articles que je vais partager avec vous.
  • Démarrer la création de formation que je pourrai vous proposer. Trouver un thème, organiser une trame…

Je ne vais pas tout citer, mais vous l’avez compris, j’ai déjà de quoi m’occuper.

Je sais que si j’arrêtais mon boulot actuel aujourd’hui, mes journées seraient bien remplies et riches.

Je dois donc prioriser mes tâches et les allier à des temps de repos, ce qui est très compliqué pour moi, car j’ai toujours l’impression de perdre mon temps si par exemple je prends du temps pour moi.
Cependant, j’ai besoin de temps pour me reposer, pour libérer mon esprit, pour réfléchir et me remotiver ensuite. Il faut rester productif et il faut avoir envie de faire ce que l’on fait. Il ne faut non plus s’écouter trop rapidement sinon on ne fait rien. Et il faut savoir se donner un coup de pied aux fesses.

Un autre problème, embêtant à la longue, c’est ma liste qui s’allonge.

J’ai très souvent des idées de projet à réaliser. Et j’essaye parfois de luter mais presque une fois sur deux, je fonce dedans tête (presque) baissée.

Vous commencez à comprendre, je peux avoir tendance à m’éparpiller. Mais j’en ai conscience, c’est un début.

Depuis peu et grâce à des vidéos sur YouTube et des articles, ma philosophie du travail commence à évoluer. Peut-être aussi, car l’âge rend plus sage.

Aujourd’hui, j’ai envie de rester sur les tâches que je me suis fixées, sur les tâches que j’ai démarrées.

Pour m’aider dans tout cela, l’informatique est mon grand copain. Mais je suis sûr que vous vous en doutiez.

J’utilise plusieurs applications qui me permettent d’être performant, réactif et organisé.

J’utilise Evernote pour la prise de note, Todoist pour la gestion de mes tâches et Kiwili pour gérer les débuts de mon entreprise.

J’utilise bien sûr Medium pour écrire mon aventure (en parallèle de mon site officiel), Day One (que j’utilise pour garder des notes sur la vie personnelle mais aussi écrire des textes comme celui que vous êtes en train de lire).

Voilà pour l’essentiel, je pourrai parler plus longtemps de ces applications si cela intéresse quelqu’un.

Conclusion

Si je dois faire un premier bilan, je constate simplement que j’arrive à avancer sans procrastiner. Je n’ai jamais été un flemmard, mais je me suis trop souvent dispersé.

Je ne veux plus me permettre cela. Le temps est précieux et je reste persuadé que l’on peut trouver le temps de tout faire.

Je découvre par ailleurs le plaisir d’apprendre quotidiennement quelque chose, d’approfondir ses connaissances, de devenir expert dans son domaine. Je l’ai toujours fait d’une certaine façon, mais aujourd’hui je note, je conserve, j’archive. Mes applications sont mon deuxième cerveau.

Il me faudra faire un bilan prochainement de ce que je viens d’écrire.

Pour le moment, je suis déjà en train de penser à la prochaine tâche à laquelle je vais m’attaquer une fois écrit le dernier point de ce billet.

Et vous, êtes-vous organisé ?